×
Stacks Image 560
Stacks Image 35

Séminaires

L'approche proposée dans ces séminaires permet de découvrir les restrictions psycho-physiologiques qui empêchent notre organisme de fonctionner harmonieusement. Les blocages seront approchés par des mouvements non-voltifs, des poses d'observation (asanas), elles se réorchestreront dans le cours naturel de l'énergie avec l'aide du souffle libre de toute contrainte (pranyama).

Ce lâcher prise des images et des résistances permet de redécouvrir l'état adamique du cops-transparence, lumière qui pointe directement vers le silence. Il s'agit d'accorder notre unstrument afin qu'il vibre en harmonie avec les courants profonds de l'existence, l'ouverture sensorielle qui en résulte s'exprimant sans limites.

Dans ces rencontres libres de tout traditionalisme, les prolongations variées d'éveil des énergies subtiles seront abordées, les exercices corporels n'étant qu'un pretexte pour ressentir la tranquilité.

Cette purification, par la libre circulation des énergies, sacralise notre structure. Leur réintégration dans la verticalité trouve son expression dans tous les aspects de la vie.

Cette démarche, où le corps est finalement reconnu comme souffle de l'être, s'inscrit dans la ligne non-dualste du shivaïsme tantrique cachemirien.


Stacks Image 58

La pratique de ce yoga-darshana est déconseillée aux personnes ayant des antécédents psychiatriques ou suivant des traitements psychologiques sous forme de thérapies ou de prescriptions médicamenteuses.
La poursuite approfondie de cet art pourrait créer des espaces complexes à gérer pour les individus déjà psychologiquement faibleLa désindividualisation extrême où baigne cette approche ne convient aucunement à ceux qui sont sans repaires psychologiques et s'intègrent déjà mal dans notre société.
Ce n'est pas un rejet de quiconque mais pour entreprendre l'aventure à laquelle convie la tradition, les conflits les plus pathologiques doivent être calmés.
Tant que l'on a besoin d'aimer ou d'être aimé, d'être écouté, compris ou respecté, d'avoir recours à des calmants ou autres produits pharmaceutiques, ces restrictions affectives pourraient réveiller des psychoses latentes ou stimuler celle déjà présentes pour celui à qui le monde est interrogation, complexité et agression.
Ne rien savoir, ne rien vouloir, ne rien être sont extrême équilibre du non-moi, mais folie certaine pour la personne
/